Sur Facebook, vous (mes chers lecteurs) avez vraisemblablement un profil, peut être une page pour votre entreprise, et peut être même un groupe que vous administrez.

Les faux profils .

Là, je me transforme en « profiler » . Vous savez les « psy pro » des séries TV qui analysent le comportement des CAS….

amandineDonc, voici le profil type à rejeter, le faux profil facebook : (prérequis : cliquer sur son nom pour connaître son « à propos » ou voir ce qu’il (elle) publie sur son journal)

 

 

 

 

1- Les seuls posts sont une photo d’eux même, d’un objet de leurs rêves ( souvent une belle voiture) ou d’une célébrité,
2- Ils ont moins de 10 amis,
3- Ils ne renseignent pas leur « à propos »,
4- Ils font parti de « ouatmille » groupes,
5- Ils proposent des prêts de particulier à particulier,
6- Ils vendent un objet ( voiture ou iphone, le plus souvent),
7- Ils font leur demande d’admission au groupe le plus souvent le WE ( ils nous prennent pour des billes ? ou est-ce leur seul moment propice pour polluer la toile ? ),
8- Et dernièrement, j’ai observé que même si c’est un prénom masculin, le genre peut s’afficher « féminin » ( ou vice-versa). Ce qui veut dire que certaines de ces personnes gardent le même compte facebook, mais en changeant en permanence leur nom, leur photo, mais en conservant bien le même message.
9- Les seules photos que ces personnes présentent sont leur photo de profil; et souvent la photo de profil et leur cover (couverture de profil) sont les mêmes.
10 – last but not least (le dernier mais pas le moindre) la super photo kitsh comme photo de profil (cf la photo de l’article)

faux profilVous pouvez toujours faire des listes de ces personnes et les publier ( genre « wanted » )… Ce sont des « fakes » : comprenez des « faux », des « fabriqués-de-toute-pièce », des personnes qui ne cherchent ni à durer, ni à construire quoique ce soit.
Mais vous vous épuiserez vite.

faux profil2Bien que je ne sois jamais pour les solutions extrêmes, vous pouvez toujours les bloquer, en espérant qu’ elles ne reviennent pas avec un autre profil.

 

Un groupe ?

Oui, une communauté que vous avez voulu créer sur un thème particulier. Et si vous n’administrez pas de groupe, il y a de grandes chances que vous fassiez parti de l’un d’eux !

Je ne vais pas vous décrire le groupe Facebook : voici un billet complet.

En revanche, je vais plus m’intéresser à l’administration d’un groupe, et plus particulièrement, le groupe « fermé ».
Je considère qu’un groupe « ouvert » est similaire à une page FB : vous n’avez aucun control de qui adhère.
Même si un membre d’un groupe « fermé » peut proposer un nouvel adhérent, seuls le ou les administrateurs ont le pouvoir de l’accepter ou de le refuser.

Alors, j’imagine le tollé de protestations… « ouais, mais vous êtes sectaires »
Ben oui…presque…
Quand vous créez un groupe autour d’un sujet qui vous tient à cœur, c’est (je l’espère pour vous) pour enrichir ce thème avec une occasion d’échanger sur CE thème, et pas sur un truc totalement Hors Sujet. Je me trompe ?

En tant qu’administrateur (trice), vous gérez (entre autres) les entrées du groupe.
Votre boulot, même si c’est en dilettante, est de veiller à ce que les autres membres du groupe ne soient pas importunés !

En tant qu’administrateur (avec mon comparse Frédéric Hinix) du groupe TPE Rhône-Alpes, nous sommes confrontés à ces faux profils, environ 10 fois par semaine. Ca en devient pénible, parfois, d’ailleurs !

Il peut arriver que vous ayez un doute.
Alors ma philosophie est de demander des précisions !
Voici, avec Frédéric, ce que nous écrivons en MP (message personnel) à la personne, même si cela ne tombe pas dans les messages principaux, mais dans « autres » messages :

« Bonjour (prénom),
Je suis co-administrateur du groupe TPE Rhônes Alpes, avec Frédéric Hinix.
Ce groupe est réservé aux personnes à leur compte, habitant et exerçant leur activité professionnelle en Rhônes-Alpes.
Extrait du « à propos » :
Ce groupe est destiné à réunir des TPE implantées sur la région Rhône-Alpes : – Ain – Ardèche – Drôme – Isère – Loire – Rhône – Savoie – Haute-Savoie.
Permettre à toutes ces TPE et leurs dirigeants de pouvoir échanger sur leurs problématiques, échanger des astuces et des conseils, s’encourager les uns les autres.
Et bien entendu c’est un espace dédié pour que vous, entrepreneurs, puissiez développer votre visibilité, faire connaître votre activité et vos compétences !
Pourquoi « limiter » géographiquement à la région Rhône-Alpes ? Parce que tous nos échanges virtuels prendront encore plus de sens grâce à des rencontres dans la « vraie vie » ( ce qu’on appelle les rencontres IRL;-);
Votre profil , pour l’instant, ne me renseigne pas assez, pour pouvoir vous accepter dans ce groupe.
Pouvez vous , s’il vous plaît, vous présenter , de façon plus précise ?
Au plaisir de vous lire,
Cordialement,
Sophie. »

Et en cas de refus (hors profils-spammeurs décrit plus haut), nous écrivons :

« Bonjour (prénom) ,

Je suis co-administrateur du groupe TPE Rhônes Alpes, avec Frédéric Hinix.
Ce groupe est réservé aux personnes à leur compte, habitant et exerçant leur activité professionnelle en Rhônes-Alpes.
Je vois d’après votre profil, que vous êtes en Poitou Charentes.
Je ne peux donc, malheureusement, pas vous accepter dans ce groupe. Mais je vous remercie de votre intérêt.
Cordialement,
Sophie. »

Enfin, et malgré toutes les précautions que vous ayez pu prendre, vous avez accepté une personne qui s’avère être incorrecte. Personne n’est parfait ! 🙂
Mais comment en est-on arrivé là ? aurais-je (en tant qu’administrateur-trice) écrit quelque chose qui a été mal interprété ?
Il convient, à mon sens, d’avoir une explication, une fois encore en privé.

Supprimer, bannir, exclure, est une solution extrême.

Les trolls .

imagesLa fin de la fin !

La personne n’entend rien ! Exellente description de Jacques Tang, sur le sujet.

Et quelques pistes pour traiter le phénomène

 

Personne n’est à l’abri d’un troll. C’est une créature qui jette son dévolu sur quelqu’un, sans aucune logique.

 

Après, il éxiste aussi de « gentils trolls », qui polluent le mur d’un de ses amis, en fin de soirée, pour se détendre (il parait)… Mais ça, c’est une autre histoire !images (1)
Toute ressemblance avec des personnes éxistantes serait totalement fortuite. 😉

Au plaisir de vous lire et à bientôt.